logo Vocation Service Public
Accueil / Coupes budgétaires au ministère de l’écologie, quel impact sur l’emploi ?

Coupes budgétaires au ministère de l’écologie, quel impact sur l’emploi ?

Après les déclarations fracassantes de l’ex ministre de l’écologie Delphine Batho sur le budget 2014, les coupes budgétaires imposées à son ministère et la baisse des effectifs qu’elles allaient engendrer, la ministre a été limogé du Gouvernement mardi 2 juillet 2013.

Préparez votre concours 100% en ligne !

Préparation concours Fonction publique territoriale

Catégories A, B ou C - Toutes Filières - Externe, Interne, 3e voie, Examen professionnel
Voir les programmes détaillés
Carrières Publiques : un réseau de 100 formateurs experts au service de votre réussite

Le matin, Delphine Batho sur RTL avait qualifié le budget prévisionnel 2014 de « mauvais budget ». Soutenue par les défenseurs de l’environnement, elle s’était interrogée sur les priorités du gouvernement et sur la baisse de 7 % de ses crédits.

Réaction immédiate de Matignon qui l’a convoquée en milieu d’après-midi. Peu après, un communiqué de l’Elysée indique que François Hollande a mis fin aux fonctions de la ministre de l’Écologie, Delphine Batho et sur proposition du Premier ministre a nommé Philippe Martin (PS du Gers, membre de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale) pour lui succéder.

Les coupes budgétaires auront un impact certain sur les emplois au sein du ministère de l’écologie, en particulier pour les techniciens affectés au contrôle et à la gestion de l’eau et des forêts. Nous suivrons attentivement les conséquences dans les mois à venir.

mis à jour le 3 Juil 2013

Vous cherchez un emploi de titulaire ou de contractuel ?

Accédez ici à plus de 1000 offres d’emploi actualisées chaque jour

LinkedIn
Share
WhatsApp