Faire un apprentissage ou une formation en alternance dans la Fonction publique

Faire un apprentissage ou une formation en alternance dans la Fonction publique

Pour les jeunes, l’apprentissage et l’alternance sont deux manières de se former et d’intégrer la Fonction publique. Quels en sont les avantages et où s’adresser ? Réponse maintenant.

L’apprentissage et l’alternance sont deux manières de qualifier un même processus de formation pour des niveaux de diplômes différents :

  • La notion d’apprentissage donne accès à des diplômes de niveaux V et IV (CAP, BEP et bac pro) et s’applique à des métiers à caractère technique ou commercial. Ce sont les CFA (centres de formation des apprentis) ou lycées techniques qui prennent en charge la partie théorique.
  • Pour préparer des diplômes de niveaux supérieurs, on parlera plutôt de formation en alternance. La prise en charge pédagogique sera alors assurée par une école préparant aux BTS, un IUT, une école d’ingénieur ou une université. Dans la pratique, il est possible de suivre un cursus en alternance jusqu’au niveau master.

Les avantages de l’apprentissage et de l’alternance dans la Fonction publique

L’apprentissage et l’alternance présentent de nombreux avantages pour les employeurs publics dans l’anticipation des départs en retraite. La formation de l’apprenti en deux ans permet à un agent proche du départ en retraite de former son remplaçant à la fois au métier mais également à « l’esprit maison ». Il est le moyen de répondre à des compétences spécifiques.

Pour les jeunes, c’est une réponse aux difficultés d’insertion professionnelle, offrant la possibilité d’être immédiatement employable et d’obtenir une qualification et un statut social.

C’est aussi, pour les formations supérieures longues, une solution pour financer ses études grâce à la rémunération versée.

Apprentissage et alternance dans la Fonction publique : où s’adresser ?

Tout employeur du secteur public non industriel et commercial peut accueillir des apprentis : État, régions, départements, communes, hôpitaux, organismes consulaires (chambres de commerce, chambres de métiers et chambres d’agriculture)…

- Pour la fonction publique d’État, trouver l’information est un vrai problème car les propositions d’apprentissage sont encore rares et il n’existe encore aucune centralisation. Les chambres des métiers peuvent avoir connaissance de proposition d’alternance par les collectivités publiques.

- Pour la fonction publique hospitalière, tous les établissements de santé peuvent accueillir des apprentis. Chaque établissement étant indépendant, il convient de faire une recherche de proximité.

- La fonction publique territoriale constitue le plus grand réservoir d’opportunités. Chaque collectivité émet ses propres offres. La recherche devra se faire individuellement. Les agences du Pôle emploi peuvent avoir des demandes. Les petites mairies ne sont pas à négliger : structures plus souples que les grandes communes, elles représentent de réelles opportunités.

Plus d’infos :


- Pour quel métier public êtes-vous fait ? Faites le test !

- Faire un Service civique dans le service public ou dan une association : mode d’emploi

- Pour rester informé des « Alertes concours » et des « Alertes recrutements sans concours », suivez-nous sur la page Facebook Vocation Service public !