La Fonction publique, accessible à tous ?

La Fonction publique, accessible à tous ?

Vous pensez ne pas avoir le profil pour intégrer la Fonction publique ? Brahim El Wahdani, coach prépa concours, dément les 6 idées reçues à dépasser avant de s’autoriser à passer un concours ou à postuler à un recrutement sans concours de la Fonction publique.

Brahim El Wahdani

Brahim El Wahdani est inspecteur des finances publiques, formateur et initiateur de la « Prépa Solidaire »

Savez-vous qu’à l’heure où nous parlons de réduction du nombre de fonctionnaires, l’État a démultiplié son offre de recrutement ces dernières années ? Et êtes-vous suffisamment informé des dispositifs existants pour mieux vous préparer, quels que soient :

  • votre parcours scolaire, votre niveau de diplôme ;
  • votre profil (mère au foyer avec enfants, célibataire…) et votre âge ;
  • votre situation professionnelle (actif, inscrit au Pôle emploi, bénéficiaire du RSA…)
  • votre origine géographique, sociale, culturelle…

Vérifiez tout d’abord que vous remplissez bien les conditions générales de tout recrutement public et… passez à l’action !

Idée reçue n° 1 : « je ne suis pas à la hauteur ! »

Faux ! sauf si vous le souhaitez vraiment ! Autrement dit, le célèbre adage trouve à s’appliquer ici : celui qui veut réussir trouve un moyen, celui qui ne veut rien faire trouve une excuse.

Pour sortir de cette autocensure, il est indispensable de se donner de la valeur et de ne pas tomber dans la spirale de la dévalorisation de soi-même. Ayez à l’esprit que le jury ne peut pas « croire » en vous si vous ne manifestez pas un certain optimisme.

Idée reçue n° 2 : la Fonction publique ne peut pas me recruter, moi !

Faux ! La Fonction publique recrute tout profil et, concernant l’État, donne même l’exemple avec des moyens supplémentaires pour les candidats modestes.

Idée reçue n° 3 : venant d’un quartier difficile, le concours, ce n’est pas fait pour moi !

Faux ! L’égalité d’accès aux emplois publics est une priorité nationale de l’administration aujourd’hui. De plus, rien de plus facile que de s’inscrire à un ou plusieurs concours et de se « tester ». L’inscription aux concours est gratuite et peut se faire généralement de chez soi sur Internet…

Enfin, là aussi il existe des dispositifs d’accompagnement et de coaching pour démythifier et préparer au mieux les épreuves de concours.

Idée reçue n° 4 : pour passer les concours, il faut être diplômé !

Faux ! Il existe des concours pour tous les niveaux, du brevet au bac + 5. De même que de plus en plus de recrutements au niveau de la catégorie C sont ouverts aux candidats sans diplôme.

Idée reçue n° 5 : pour intégrer la Fonction publique, il faut avoir une bonne « culture générale » !

Faux ! Depuis la réforme des concours, le contenu des épreuves devient moins académique et plus professionnel, et le choix des matières plus important. La matière « culture générale » tant redoutée des candidats est par exemple remplacée par une note de synthèse.

Cependant, disposer d’une bonne culture administrative du ou des concours préparés est un atout indéniable. Cette connaissance fait partie des facteurs de votre motivation.

Idée reçue n° 6 : pour passer les concours il faut avoir fait du droit, être juriste !

Faux ! Les épreuves des concours sont assez diversifiées pour que chacun puisse y trouver son domaine de prédilection. En revanche, pour certains concours, notamment de catégorie A, un travail de fond est nécessaire sur la matière choisie.

Si vous n’avez jamais étudié le droit administratif, inutile de choisir des matières juridiques sauf si vous pensez faire ce travail d’apprentissage dans le cadre d’une préparation intensive (IPAG ou CPI).


- Pour quel métier public êtes-vous fait ? Un test exclusif et gratuit

- Comment devenir fonctionnaire ou agent public près de chez vous

- Pour rester informé des « Alertes concours » et des « Alertes recrutements sans concours », suivez-nous sur la page Facebook Vocation Service public !