La Fonction publique manque de candidats !

La Fonction publique manque de candidats !

En France, un actif sur cinq travaille dans la Fonction publique, ce qui en fait le premier pourvoyeur d’emplois du pays. Les besoins en recrutement augmentent, mais ils se heurtent au manque de candidats. Pour améliorer son attractivité, la Fonction publique cherche donc à s’ouvrir à des profils plus variés, en se tournant notamment vers les jeunes.

Des recrutements en hausse…

Au 31 décembre 2019, 5,61 millions d’agents travaillent au sein de la Fonction publique en France métropolitaine et dans les DOM (hors Mayotte), soit 45 000 de plus que fin 2018 (+ 0,8 % sur un an), hors contrats aidés.

Plus précisément, l’emploi augmente dans la fonction publique de l’État pour la quatrième année consécutive (+ 0,9 %). Comme les années précédentes, cette hausse provient principalement des augmentations aux ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et Recherche, et à ceux de l’Intérieur et de la Justice.

Dans la fonction publique territoriale, la progression atteint aussi, en 2019, 0,9 %. Comme les deux années précédentes, cette hausse est pour l’essentiel liée au recrutement comme contractuels de bénéficiaires de contrats aidés présents fin 2018. Néanmoins, contrairement aux années précédentes, même en prenant en compte les contrats aidés, l’emploi augmente dans ce versant (+ 0,5 %).

Dans la fonction publique hospitalière, l’emploi augmente de 0,4 %, un rythme proche de celui de 2018. Dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA), la progression reste plus importante que dans les hôpitaux mais continue de ralentir (+ 1,5 % après + 2,9 % en 2018 et + 3,1 % en 2017). Dans les hôpitaux, par rapport à 2018, la hausse des effectifs est plus soutenue pour les médecins (+ 2,1 % après + 1,2 % en 2018) et le personnel soignant (+ 0,4 %) que pour le reste du personnel dont les effectifs sont stables.

L’emploi public augmente dans toutes les régions métropolitaines, notamment dans celles du sud et de l’ouest. La Martinique est la seule région où l’emploi public baisse, en phase avec l’évolution de la population. Les autres DOM sont, à l’inverse, les régions où l’emploi public augmente le plus.

… mais des candidats moins nombreux

Si les besoins en recrutement augmentent, les candidats sont quant à eux de moins en moins nombreux. Les chiffres de la sélectivité des concours en témoignent. Ainsi, en 2019, dans la fonction publique d’État, on compte 6,6 candidats présents aux épreuves pour 1 admis : cette sélectivité a baissé de moitié depuis 2013.

De plus, une partie des admis sur liste principale aux concours de la fonction publique de l’État ne sont finalement pas recrutés comme fonctionnaires. Car certains d’entre eux se désistent ou ne sont pas titularisés à l’issue du concours.

Le faible nombre de candidats conduit même parfois les jurys à ne pas pourvoir l’ensemble des postes, jugeant le niveau trop faible, notamment aux concours de l’enseignement. Une partie des postes offerts aux recrutements restent donc vacants.

La fonction publique territoriale connaît elle aussi des difficultés de recrutement liées au manque de candidats. Selon la douzième édition du baromètre RH des collectivités locales réalisé par le pôle public du groupe Randstad, 39 % d’entre elles rencontrent « souvent » ou « toujours » des difficultés de recrutement.

Les départements et régions (48 %), mais plus encore les communes de 5 000 à 50 000 habitants (52 %) sont davantage confrontés au problème. En cause : le manque de candidatures pour certains postes (69 %), l’inadaptation des profils des candidats aux offres d’emploi (52 %) et la rémunération jugée insuffisante (59 %).

Des dispositifs pour faciliter le recrutement des jeunes

La Fonction publique souffre en particulier d’un déficit de visibilité et d’attractivité auprès des jeunes, au point qu’Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, a lancé cette année une campagne de communication digitale : « Travailler pour l’État ce n’est pas ce que tu crois ». Diffusée sur les réseaux sociaux favoris des 16-24 ans avec le hashtag #Rejoinsleservicepublic, elle met en lumière le parcours de jeunes agents publics à travers des portraits vidéos.

La Fonction publique représente en effet pour les jeunes une opportunité majeure, en recrutant à tous les niveaux de diplôme, avec ou sans concours, pour un engagement long ou court, en tant que fonctionnaire ou contractuel, sur des métiers divers et attractifs : développement numérique, protection de l’environnement, aide à la personne…

Différents dispositifs sont spécialement conçus pour intégrer les jeunes dans toute leur diversité. Ainsi, depuis 2017, le Pacte (Parcours d’Accès aux Carrières Territoriales, de l’État et hospitalières) propose un contrat en alternance de 1 à 2 ans (formation qualifiante et diplômante + rémunération) aux moins diplômés d’entre eux (âgés de 16 à 28 ans et sans qualification ou titulaires d’un diplôme inférieur au bac). Après évaluation positive, ils sont titularisés et deviennent fonctionnaires. L’État accueille aussi de plus en plus de jeunes en stage et en apprentissage (respectivement 40 000 et 14 000 en 2021).

L’année 2021 est marquée par de nouvelles mesures qui favorisent l’accès des jeunes de tous horizons à la Fonction publique :

  • Depuis le mois d’avril, le volontariat territorial en administration (VTA) s’adresse aux 18-30 ans, d’un niveau de diplôme au moins égal à bac + 2. Les collectivités locales des territoires ruraux leur proposent de s’engager pour une durée de 12 à 18 mois sur des missions d’ingénierie de projet. 800 contrats doivent être signés jusqu’en 2022.
  • Depuis la rentrée 2021, les « Prépas Talents » (qui remplacent les Classes Préparatoires Intégrées) offrent 1700 places aux étudiants sélectionnés sur critères de ressources et de mérite qui souhaitent préparer les concours d’accès aux postes d’encadrement de la Fonction publique. Et le montant de leur bourse double pour atteindre 4000 € par an.

Autres nouveautés : les limitations du nombre de participations aux concours des trois versants de la fonction publique sont désormais supprimées, et les épreuves des concours revues afin d’en réduire le nombre et d’éliminer les éventuels biais discriminants.

Sources :


Comment intégrer la Fonction publique ? Quel métier choisir ? Téléchargez gratuitement le Guide des métiers de la Fonction publique.

Vous cherchez un emploi de titulaire ou de contractuel ?

Accédez ici à plus de 1000 offres d'emploi actualisées chaque jour

Quel sera votre salaire ?

Consultez les grilles indiciaires 2022