logo Vocation Service Public
Accueil / Le salaire des sapeurs-pompiers professionnels

Le salaire des sapeurs-pompiers professionnels

publié le 6 Juin 2017  |  mis à jour le 6 Jan 2023

Rémunération de base, primes, indemnités, heures supplémentaires : combien gagne vraiment un sapeur-pompier professionnel depuis l’augmentation du point d’indice au 1er juillet 2022 ? La réponse en détails.

Récemment entré en poste au grade de sapeur, Alan est à l’indice majoré 341, ce qui correspond à un traitement brut de 1 653,86 €, inférieur au SMIC. Afin qu’il atteigne le montant du SMIC, il perçoit en réalité le traitement afférent à l’indice majoré 353, à savoir 1 712,06 € bruts mensuels pour un temps complet.

Ce montant constitue la base de sa rémunération, mais d’autres ingrédients viennent la compléter :

  • Affecté à des travaux administratifs, il perçoit une Indemnité d’administration et de technicité (IAT) pour l’usage d’outils informatique et bureautique d’un montant de 454,68 € annuels (soit 37,89 € mensuels).
  • Si Alan a effectué, en plus de son service, une astreinte supplémentaire, il peut bénéficier d’une prime d’astreinte de 149,48 € pour une semaine complète à laquelle s’ajoute la majoration pour les heures supplémentaires éventuelles.
  • Les sapeurs-pompiers bénéficient d’une indemnité de responsabilité dont le taux varie de 6 à 33 % selon le grade. En début de carrière, Alan perçoit donc 102,4 € mensuels.
  • Une indemnité de feu est également versée pour un taux unique de 25 %, soit 426,80 €.
  • S’il n’est pas logé à la caserne, il a droit à une indemnité de logement de 10 % soit 170,72 €.
  • Une indemnité de feu est également versée pour un taux unique de 19 %, soit 289,36 €.
  • S’il n’est pas logé à la caserne, il a droit à une indemnité de logement de 10 % soit 152,30 €.

Son traitement final brut mensuel sera donc en réalité de 2 533,69 €.


Vous cherchez un emploi de titulaire ou de contractuel ?

Accédez ici à plus de 1000 offres d’emploi actualisées chaque jour

LinkedIn
Share
WhatsApp