Les 5 points-clés du meilleur CV que vous pourrez produire

révélés par Laurent Boghossian, votre coach concours et recrutement

Les 5 points-clés du meilleur CV que vous pourrez produire

Maîtriser l’art du CV est déterminant pour les candidats aux recrutements directs et les lauréats sur liste d’aptitude. Laurent Boghossian, coach et formateur, vous révèle les 5 points-clés du meilleur CV que vous pourrez produire.


Laurent Boghossian est consultant en entreprise, ancien fonctionnaire et membre du jury, auteur du livre Prendre en main sa carrière territoriale. www.manantra.com


Le CV est l’outil majeur qui permet à tout candidat de se faire recruter et c’est, pour le recruteur, le premier document à consulter avant même la lettre de motivation. Pour cette raison, si le CV est simple, aéré, percutant et évocateur, c’est donc une arme de séduction massive qui va donner envie au recruteur de s’intéresser au parcours du candidat et de le convoquer pour un entretien.

Malheureusement, le CV est toujours aussi mal compris par les candidats qui essaient, à l’intérieur d’un document d’une ou deux pages, d’en mettre un maximum en matière de compétences, d’expériences, de langues étrangères et de types de permis de conduire obtenus.

Le problème est que la masse d’informations présente dans un CV nuit à sa pertinence. Vous-même, si vous étiez recruteur, préféreriez- vous un CV de 4 pages écrit en police Times new Roman corps 9 donnant tous les détails de toutes les expériences vécues par le candidat ? Ou bien un CV d’une page avec une police Verdana ou Trebuchet, en corps 10, évocateur, simple, discret, direct et donnant envie de parler au candidat ?

Comment faire pour produire un tel document ? Voici les 5 points-clés à suivre et qui devraient vous permettre de vous rapprocher de la meilleure version du CV que vous pourrez produire.

1 - Réduire la masse

Les CV sont souvent enjolivés, gonflés et agrémentés de fioritures visant à séduire le recruteur. Un curriculum vitae est avant tout un acte de communication qui se veut minimaliste. Et cet acte de communication doit être basé sur des éléments concrets qui sont censés donner envie au recruteur de vous convoquer à l’entretien. Pas des éléments qui doivent le noyer.

Ce qu’il faut désormais c’est : faire la différence, se démarquer. En ne mettant que deux ou trois expériences majeures, quelques compétences déterminantes, vous témoignez d’un parcours cohérent, et facilitez le travail du recruteur. Et si vous facilitez le travail du recruteur, vous augmentez considérablement les chances d’être repéré.

2 - Le CV, C’est Vous

Ce qu’il faut absolument réaliser, c’est que le CV est porteur de l’intelligence sociale des candidats et donc, il est la représentation fidèle de ce qu’ils peuvent apporter à la collectivité.

Si votre CV est confus et brouillon, c’est cette image-là de vous qui sera perçue par le futur recruteur. Vous savez donc ce qui vous reste à faire si vous souhaitez être perçu comme un candidat clair, pragmatique et efficace.

3 - La bonne question

Lorsqu’il est question de construire son CV, la forme et le fond qu’il aura doivent s’appuyer sur la réponse que vous donnerez à la question suivante :

Au regard des attentes du poste, quels éléments dois-je mettre en avant pour capter l’attention du recruteur ?

Malheureusement, trop de candidats se précipitent pour réaliser leur CV et se cantonnent généralement à une version bâclée sur laquelle ils n’auront porté aucune réflexion.

Oui je sais : c’est compliqué, c’est difficile, il faut réfléchir et, a priori, vous ne savez pas à quoi cela correspond.

Pourtant, une fois de plus, les résultats que vous obtiendrez dépendront de votre aptitude à vous poser les bonnes questions, à éviter la facilité et à dépasser la fainéantise intellectuelle naturelle dont vous serez pris au moment d’affiner votre CV.

4 - Pas de CV unique

En corollaire du point précédent : prenez toujours soin de reprendre votre CV pour chaque nouvelle candidature.

Éliminez les compétences qui ne serviront à rien pour la collectivité que vous visez et valorisez plutôt les points qui correspondront le plus à cette dernière.

La pire erreur que puisse commettre un candidat serait d’employer un CV unique pour toutes ses candidatures, chargé à bloc d’informations plus ou moins pertinentes et construit sans aucune réflexion préalable.

Le CV ne doit pas être utilisé comme un passepartout qui va faire le travail à votre place.

5 - Un bon titre

Vous vous positionnez en tant que quoi ?

Beaucoup trop de candidats présentent tout et n’importe quoi en introduction de leur CV : leur diplôme, leur dernier poste, la spécialité de leur concours. Il faut trouver les quelques mots qui résument en même temps votre statut et votre positionnement.

Par exemple : un candidat, attaché principal titulaire, chef de service « finances » (ou assimilé) dans une collectivité, postule dans une autre collectivité sur un poste de directeur.

En titre du CV, il vaudra mieux éviter :

  • De mettre le terme de « Directeur » : le candidat ne l’est pas encore.
  • De mettre le terme « Chef de service » : c’est redondant et cela apparaîtra plus loin dans le CV.
  • La spécialité du dernier concours passé : tout le monde sait que la spécialité ne résume en rien ni les compétences ni le potentiel du candidat.

Sachant que le CV développera plus avant les compétences et les postes occupés par le candidat, que faire apparaître comme titre alors ?

« Attaché Territorial Principal Titulaire »
Ni plus. Ni moins.


D’autres conseils de votre coach pour obtenir et préparer votre entretien de recrutement :
- Recrutement : l’art de décrocher un entretien
- Comment décrocher un emploi public en développant votre réseau
- Entretien de recrutement : comprendre l’autosabotage pour mieux l’éviter