Les futures capitales régionales

Les futures capitales régionales

Le redécoupage des régions doit intervenir le 1er janvier 2016. Le Gouvernement a dévoilé, le 31 juillet 2015, la liste des capitales régionales.

Cinq régions restent identiques et leur capitales ne changent pas : Paris, Rennes pour la Bretagne, Nantes pour les Pays de la Loire, Marseille pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Ajaccio pour la Corse.

Pour les régions qui vont fusionner, les villes qui deviennent capitales régionales sont : Bordeaux pour Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin, Lyon pour Rhône-Alpes-Auvergne, Dijon pour Bourgogne-Franche-Comté, Toulouse pour Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, Strasbourg pour la très grande région Champagne-Ardenne-Lorraine-Alsace, Orléans pour le Centre, Lille en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Rouen pour la Normandie.

Dans la foulée de la réforme, 9 postes de préfets de région et de directeurs généraux d’agences régionales de santé et 63 postes de directeurs régionaux des administrations de l’État, ainsi que leurs états-majors sont supprimés.

Sur les 27 000 fonctionnaires de l’État présents dans les structures régionales, très peu seront affectés par la réforme.

Vous cherchez un emploi de titulaire ou de contractuel ?

Accédez ici à plus de 1000 offres d'emploi actualisées chaque jour

Quel sera votre salaire ?

Consultez les grilles indiciaires 2021