Les métiers de la Gendarmerie

Les métiers de la Gendarmerie

La Gendarmerie est placée sous la tutelle budgétaire du ministère de la Défense mais elle est intégrée aux forces de police du ministère de l’Intérieur.

La Gendarmerie assure plusieurs types de missions de :
- Protection directe du citoyen : interventions en zones rurales pour les appels d’urgence, sécurité routière, secours et sauvetage, lutte contre le banditisme, etc.
- Préservation de l’État : maintien de l’ordre public, renseignements, lutte contre le terrorisme.
- Protection des espaces : surveillance du cyberespace, sauvegarde de l’environnement.

1 - UNITÉS DE LA GENDARMERIE

Plus de 400 missions sont dévolues à la Gendarmerie. Pour les mener à bien, l’institution est divisée en plusieurs unités.

Unité territoriale

C’est celle que les citoyens connaissent le mieux. L’unité territoriale est implantée au plus près de la population dans la caserne du chef-lieu le plus souvent. Cette unité est répartie sur le territoire du département, maillant les zones rurales.

Elle est surtout destinée au secours d’urgence, pour la sécurité routière et la police judiciaire de proximité.

Unité de maintien de l’ordre

Plus connue sous le nom de « gendarmerie mobile », elle assure, en toute circonstances et sur tout le territoire français, le maintien et le rétablissement de l’ordre, essentiellement lors de manifestations ou d’évènements particuliers.

Les agents qui la constituent sont munis d’un équipement de protection spécial (jambières, masque à gaz, bouclier) et doivent faire face à des évènements violents. Ils ont une grande résistance physique et morale.

Unité d’intervention (GIGN)

Le Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) est une unité unique en Europe entraînée pour les interventions en situation de crise extrême, de lutte contre le terrorisme et le grand banditisme.

Ces gendarmes spécialement formés aux dernières techniques d’intervention disposent de moyens et d’armements spécifiques très sophistiqués.

Unité de police de la route

L’unité est spécialisée dans la sécurité routière, avec pour mission principale de sauver des vies et de faire diminuer le nombre d’accidents. Elle doit aussi réprimer les infractions et procéder à des arrestations sur la voie publique.

Nous connaissons surtout les membres motocyclistes de cette unité. Mais ces gendarmes sont aussi pilotes de véhicules rapides d’intervention ou pilotes d’hélicoptères.

L’unité est aussi présente auprès des jeunes pour des actions de prévention dans les écoles.

Unité de police judiciaire

Un tiers des crimes et délits commis en France sont traités par la Gendarmerie qui consacre 40 % de son activité à l’exercice de la police judiciaire au profit de la moitié de la population et sur 95 % du territoire : meurtres, cambriolages, vols, trafics de stupéfiants, escroqueries, etc.

Des unités de recherches (brigades et sections de recherches) sont réparties sur tout le territoire, appuyées par le Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale implanté à Pontoise (95).

La Garde républicaine, une unité de prestige

La Garde républicaine assure :

  • La sécurité de la Présidence de la République et des palais nationaux comme Matignon, l’Assemblée nationale ou le Sénat.
  • Les services d’honneur lors de l’accueil des personnalités étrangères.
  • Le service d’ordre et la sécurité de grandes manifestations sportives comme le Tour de France cycliste et certains matches de football.

Occasionnellement, la Garde républicaine prête main-forte aux unités départementales lors des affluences dans des sites touristiques.

Elle est composée de :

  • deux régiments d’infanterie,
  • un régiment de cavalerie,
  • plusieurs formations spécialisées : orchestres, chœur de l’armée française, fanfare de cavalerie, escadron motocycliste.

Les hommes qui servent dans les brigades de la Garde Républicaine sont fantassins, motocyclistes et cavaliers.

2 - UNITÉS SPÉCIALISÉES DE LA GENDARMERIE

Les unités territoriales sont complétées par des unités à vocation spécialisée. La Gendarmerie nationale comprend cinq gendarmeries spécialisées.

Gendarmerie maritime

La Gendarmerie maritime remplit des missions au profit du chef d’état-major de la Marine nationale, des préfets maritimes, des procureurs de la République et des administrateurs des affaires maritimes.

Les hommes de cette unité assurent les mêmes missions que les unités départementales, mais sur la mer :

  • enquêtes judiciaires,
  • protection du trafic maritime,
  • sauvetage,
  • assistance des personnes et des biens,
  • contrôle de la pêche et de la navigation.

Unités nautiques

Les unités nautiques sont l’équivalent fluvial et maritime des gendarmes de la route. À bord de vedettes et de canots rigides, les unités nautiques assurent la surveillance de la navigation et le contrôle des usagers. Ils ont les mêmes prérogatives judiciaires qui leur permettent d’enquêter lors de la disparition de personnes, ils recherchent des indices et veillent au respect de la protection de l’environnement.

On trouvera dans cette unité des enquêteurs subaquatiques (plongeurs) et des pilotes de vedette.

Gendarmerie de la sécurité des armements nucléaires

Placée sous l’autorité directe du ministre de la Défense, la Gendarmerie de la sécurité des armements nucléaires est chargée du contrôle et de la sécurité des armes nucléaires.

Sa mission est de garantir au président de la République qu’il dispose à tout moment de la totalité des moyens de la dissuasion et de la capacité de les engager.

Gendarmerie de l’air

Cette formation spécialisée est placée sous l’autorité du chef d’état-major de l’armée de l’air avec trois types de missions :

  • La « sûreté-protection » du domaine air qui comprend la surveillance des bases aériennes et de leurs abords, le contrôle à l’entrée et aux environs.
  • Le « conseil aux autorités » pour toutes les questions relatives aux missions de police et de sûreté-protection.
  • Des missions de police militaire (respect des règlements militaires), administrative (police de la circulation routière et contrôle de la circulation des personnes) et judiciaire dans le « domaine air » (bases aériennes et sites rattachés sur tout le territoire).

La Gendarmerie de l’air constate aussi les accidents d’aéronefs militaires français ou étrangers survenus sur le territoire national et apporte son concours à la gendarmerie départementale et aux autres formations spécialisées (notamment la Gendarmerie des transports aériens et la Gendarmerie maritime).

Gendarmerie des transports aériens (GTA)

Il s’agit d’une formation spécialisée dont la mission s’exerce au sein de l’aviation civile, sous les ordres de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) : la GTA assure les missions de la Gendarmerie de l’air, mais pour le secteur et le trafic aérien civil dans les plateformes aéroportuaires ou aérodromes civils.

Ces gendarmes ont des missions générales :

  • de police administrative,
  • de renseignement notamment en matière de lutte anti-terrorisme et d’intelligence économique,
  • de sécurité publique,
  • de police judiciaire (constatation des crimes et délits, lutte contre le travail illégal…).

Ils assurent aussi des missions spécifiques de police aéronautique :

  • constatation des incidents aériens,
  • contrôle des aéronefs,
  • constatation des infractions à la réglementation aéronautique et de sûreté aéroportuaire avec un contrôle renforcé des vols vers les destinations sensibles impliquant des mesures particulières,
  • protection des aéronefs d’État à l’arrivée ou au départ des aéroports français.

Gendarmerie en montagne

Ces unités sont avant tout secouristes bien qu’ils aient aussi des missions d’enquête.

Les gendarmes spécialistes montagne sont particulièrement qualifiés pour intervenir dans le milieu difficile qu’est la montagne. Alpinistes aguerris, souvent guides de haute montagne, ils enquêtent sur les accidents de montagne et répriment les infractions à l’environnement, à la faune et à la flore.

Les principaux pelotons de gendarmerie de haute montagne sont implantés dans les Alpes et les Pyrénées.

Enquêteurs en milieu souterrain

Amenée à intervenir dans tous les milieux naturels, la gendarmerie s’est dotée de spécialistes de la spéléologie capables d’évoluer en milieux urbanisés ou naturels, dans des espaces confinés et dans les ténèbres.

Ces militaires du groupe enquêteurs en milieu souterrain poursuivent l’action de la Gendarmerie sur toutes les scènes de crime.

3 - GENDARMERIE : DEUX CATÉGORIES DE PERSONNEL

Gendarme opérationnel

Les gendarmes que le public rencontre sur nos routes, dans les casernes à l’accueil du public ou lors d’interventions de secours appartiennent aux forces opérationnelles de la Gendarmerie. Ils sont au contact de la population et des réalités de terrain.

Ces gendarmes assurent des missions de :

  • police judiciaire,
  • assistance aux personnes,
  • maintien de l’ordre,
  • défense de la Nation, y compris sur les théâtres d’opérations extérieures.

Ils doivent souvent faire preuve d’humanité et sang-froid face aux drames de la vie.

Gendarme du secteur administratif et technique

Pour assurer ses missions de sécurité, la Gendarmerie a besoin d’officiers et de sous-officiers qualifiés dans les emplois de soutien, de maintenance et d’administration. Cette catégorie de personnel assure la logistique dans les domaines de :

  • l’administratif,
  • la mécanique,
  • l’armurerie,
  • l’imprimerie,
  • l’immobilier,
  • la restauration collective.

Ils bénéficient d’un statut différent de celui des gendarmes opérationnels avec des horaires plus propices à la vie de famille.

4 - GRADES DE LA GENDARMERIE

Gendarme adjoint volontaire

Avec un recrutement annuel proche de 7 000 postes, les gendarmes adjoints volontaires (GAV) permettent à des jeunes sans qualification de rentrer dans le monde de la gendarmerie avec des contrats renouvelables pour une durée maximale de 5 ans.

Le GAV est un agent de police judiciaire adjoint, équipier des sous-officiers pour les seconder dans la plupart des missions de la Gendarmerie :

  • prévention de la délinquance,
  • enquêtes judiciaires,
  • interventions sur des accidents,
  • assistance et secours…

À l’issue de leur engagement, ils peuvent passer le concours de sous-officier en interne.

- Pour connaître les missions, les conditions et tendances de recrutement et la rémunération des GAV, consultez la fiche Gendarme adjoint volontaire (GAV) : fiche métier.

- Pour connaître les conditions d’accès à la profession et les épreuves des concours, consultez la fiche Gendarme adjoint volontaire et Aspirant de gendarmerie issu du volontariat : réussir le concours 2017.

Aspirant de gendarmerie

Issu du volontariat, c’est un jeune diplômé qui assure :

  • des fonctions opérationnelles dans une brigade départementale,
  • la formation des volontaires dans une école,
  • ou des fonctions de soutien dans un état-major.

Une procédure spécifique est mise en place par la Gendarmerie pour les candidatures.

- Informations complémentaires sur la page dédiée aux aspirants.

Sous-officier de gendarmerie

C’est le premier grade accessible par concours. Les sous-officiers de gendarmerie sont la base opérationnelle de la Gendarmerie. Ils sont présents dans toutes les sections, spécialités et brigades.

- Pour connaître les missions, les conditions et tendances de recrutement et la rémunération des sous-officiers de gendarmerie, consultez la fiche Sous-officier de gendarmerie : fiche métier.

- Pour connaître les conditions d’accès à la profession et les épreuves des concours, consultez la fiche Sous-officier de gendarmerie : réussir le concours 2017.

Officier de gendarmerie

L’officier appartient au grade supérieur et assure les fonctions d’encadrement et de décision opérationnelle. En plus des recrutements internes, des recrutements externes sont ouverts aux candidats titulaires d’un master, d’un titre d’ingénieur ou d’une licence.

- Informations complémentaires sur la page dédiée au recrutement des officiers de la gendarmerie nationale.

5 - INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Le site Internet de la Gendarmerie


Liens utiles :

- Pour quel métier public êtes-vous fait ? La réponse avec notre test exclusif et gratuit.

- Pour rester informé des « Alertes concours » et des « Alertes recrutements sans concours », suivez-nous sur la page Facebook Vocation Service public !