Malika, attachée territoriale à la Direction de l’Autonomie d’un département

Malika, attachée territoriale à la Direction de l'Autonomie d'un département

Éducatrice spécialisée, Malika a choisi d’exercer dans la Fonction publique. Elle y a évolué vers différentes missions jusqu’à réussir le concours d’attaché territorial.

Je suis éducatrice spécialisée de formation. J’ai étudié le droit avant d’intégrer l’école de travail social. J’ai démarré ma carrière dans l’association auprès de publics vulnérables, pour ensuite me diriger vers la protection de l’enfance et la Fonction publique.

J’ai souhaité intégrer la Fonction publique pour la mission de service public avant tout et pour rendre un service à l’usager au nom de l’État. Par ailleurs un service d’accompagnement à domicile se créait et j’ai souhaité en faire partie.

J’ai choisi d’être éducatrice spécialisée pour diriger mon action auprès d’enfants, de jeunes et de leurs familles dans le champ de la protection de l’enfance. Mon choix s’est toujours porté sur des actions de prévention plutôt que sur du suivi de placement. J’ai l’idée qu’on peut proposer un accompagnement bien en amont d’une décision de placement, qui serait favorable à l’enfant, à sa famille dans son environnement.

J’ai donc passé le concours d’assistant socio-éducatif. Je l’ai réussi en 2003. Puis j’ai passé le concours d’attaché territorial en 2018.

Le concours d’assistant socio-éducatif m’a paru simple et presque facile à avoir à l’époque. Je ne l’ai pas beaucoup préparé et je n’avais pas de pression particulière à l’avoir car je travaillais dans l’associatif.

Par contre, le concours d’attaché a été pour moi plus difficile à avoir. J’ai suivi un cycle de préparation d’un an via le CNFPT et du coaching en interne. Par ailleurs, j’ai beaucoup travaillé sur la culture générale et territoriale, en plus d’exercices avec les annales. Pour l’oral, j’ai pu bénéficier aussi d’un retour d’expérience d’autres collègues. Je me suis entrainée avec d’autres pour être plus à l’aise à l’oral.

Lorsque j’ai pris mes fonctions en 2004, j’ai très vite pris mes marques et mon année de stage s’est très bien passée. J’ai eu des points réguliers avec ma responsable, ce qui m’a permis d’évoluer dans ma pratique. J’ai occupé différentes missions, et je suis cadre depuis sept ans au sein de la même collectivité. J’y travaille depuis 17 ans, et je m’y épanouis toujours, en apprenant constamment sur la fonction de cadre.

Dans cette collectivité, j’ai été travailleur social, puis référente d’un dispositif territorial, puis coordinatrice, adjointe à la responsable d’équipe, puis responsable d’équipe à l’Aide Sociale à l’Enfance. J’occupe aujourd’hui le poste d’adjointe au chef de service au sein de la Direction Autonomie.

J’encadre une équipe de 45 agents administratifs autour de trois missions : l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, l’Aide Sociale pour les personnes âgées et handicapées et le service chargé de récupérer les avances consenties par le Département. Je pilote les projets de service avec le chef de service et j’assure une grande partie de mon activité autour de la RH et de l’organisation du travail, en lien avec les autres services et partenaires.

Un conseil essentiel : « Allez-y ! » Le service public est riche de personnes engagées, et qui œuvrent à rendre un service de qualité. La Fonction publique offre la possibilité d’évoluer, de grandir, d’apprendre et d’exercer des missions variées. Si vous êtes volontaire, vous pouvez être acteur de votre carrière et vous appuyer sur votre organisation qui saura vous guider et vous accompagner. Je ne me lasse pas de rendre un service de qualité et de faire évoluer nos pratiques pour être au plus près de notre mission et de nos citoyens.


Retrouvez d’autres témoignages d’agents publics titulaires ou contractuels !

Vous cherchez un emploi de titulaire ou de contractuel ?

Accédez ici à plus de 1000 offres d'emploi actualisées chaque jour