Militaire, un statut spécifique

Militaire, un statut spécifique

Les militaires sont des agents de l’État mais ne sont pas fonctionnaires. Ils bénéficient d’un statut à part, instauré par la loi du 13 juillet 1972, qui leur confère des droits et des obligations spécifiques. En voici les principaux.

Pas de temps de travail pour les militaires

Les 35 heures n’existent pas. Les militaires assurent un service d’environ 8 heures par jour ainsi que des astreintes. Ils doivent être disponibles 24 heures sur 24 pour intervenir à tout moment sur le territoire ou à l’étranger.
Il n’y a pas de congés mais une permission de 45 jours par an.

La pratique sportive tient une grande place dans la vie militaire afin de conserver une bonne condition physique. Quels que soient le grade et la fonction, tout militaire doit s’entraîner régulièrement au tir par armes à feu.

Les militaires, des citoyens encadrés

En raison de leurs fonctions primordiales pour la sécurité de la nation, les militaires ne peuvent ni se syndiquer ni faire grève. Ils ne peuvent pas adhérer à des groupements politiques.

La fonction hiérarchique est la base de la vie militaire. Ils ont un devoir d’obéissance aux ordres de leurs supérieurs et sont responsables des missions qui leur sont confiées sans toutefois « accomplir des actes contraires aux lois ».

Statut des militaires : rémunération et avancement par grade

Le grade du militaire représente sa place dans la hiérarchie, son niveau de responsabilité et aussi son niveau de rémunération et d’avantages.

Les armées sont divisées en trois corps (eux-mêmes sous-divisés en catégories) :

  • les militaires de rang qui sont assimilés à des techniciens (équivalent cat. C pour la fonction publique),
  • les sous-officiers assimilés à des agents de maîtrise (cat. B),
  • les officiers équivalents des cadres et cadres supérieurs (cat. A, A+ et hauts fonctionnaires).

L’avancement ou la progression en grade des militaires peut avoir lieu selon le mérite, tout au long de l’année ou par une action particulière. Mais la plupart du temps, c’est l’ancienneté qui prime ainsi que des examens professionnels permettant de constater l’acquisition de compétences nouvelles. Les relations avec la hiérarchie et son appréciation générale ont une grande importance dans l’avancement des militaires.


- En savoir plus sur l’évolution de carrière des militaires

- Il est possible de travailler dans les armées sans être militaire : découvrez les métiers civils des armées.

- Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique sur la page Facebook de Vocation Service Public.