Morane, 26 ans, lauréate du concours exceptionnel de gardien de la paix 2016

Morane, 26 ans, lauréate du concours exceptionnel de gardien de la paix 2016

J’ai passé au mois de mars 2016 le concours exceptionnel de gardien de la paix à Paris. Exceptionnel car, face aux besoins de recrutement à la suite des attentats du 13 novembre 2015, l’État a organisé une session supplémentaire cette année-là.

Le 15 juillet, au lendemain des attentats de Nice, je viens d’être admise à l’école de police. Les attentats de Paris n’ont pas été le déclic qui m’a poussée à m’engager dans la police. J’ai ça en moi, c’est un projet que je mûris depuis 4-5 ans. J’ai toujours admiré la profession. Je perçois les forces de l’ordre comme des protecteurs.

L’envie, déjà, s’était manifestée à la journée d’appel et de préparation à la défense. On nous a demandé si l’on souhaitait devenir réserviste. J’y ai fortement pensé puis gardé ça dans un coin de ma tête. J’avais 17 ans, sans doute trop jeune pour m’engager.

Après un bac L passé au lycée d’Avranches (50), je me suis inscrite à la faculté de Rennes pour suivre des cours de langue, littérature et civilisation espagnoles pendant un an. J’ai arrêté car je me suis dit qu’avant d’apprendre quelque chose d’un autre pays, il fallait que je connaisse d’abord mes propres institutions.

Je me suis alors réorientée vers la faculté de droit. Au fil de mon parcours, jusqu’à la licence, j’ai commencé à me projeter. Je ne me voyais pas avocate : défendre des gens que l’on sait coupables, je ne pourrais pas ! La voie de la police m’est apparue évidente.

Face au terrorisme ambiant, je reste sereine. Je sais que c’est un métier à risque, mais ça ne me fait pas peur. Dans la police, le sang neuf doit avoir du sang-froid.


- Découvrez tous les métiers de la police nationale, accessibles avec ou sans diplôme.

- Pour connaître les dates d’inscription aux concours de la Fonction publique, consultez gratuitement et sans inscription notre calendrier.

- Retrouvez d’autres témoignages dans le magazine gratuit Vocation Service Public.