Nouvel enseignant : nos conseils pour vos premières fois

Nouvel enseignant : nos conseils pour vos premières fois

La rentrée cette année, c’est pour vous une nouvelle vie qui commence : vous devenez enseignant. Cette première année s’annonce riche en premières fois, sources d’enthousiasme et d’inquiétude en même temps. Que faire avec les élèves pendant les premières heures de cours ? Comment se comporter avec les collègues ? Avec les parents d’élèves ? Quelles démarches effectuer pour percevoir rapidement le premier salaire ? Voici quelques repères pour aborder sereinement votre vie d’enseignant.

Vos premières heures avec vos élèves

C’est une première fois que vous allez revivre chaque année : les premières heures avec votre (vos) classe(s). Car chaque année ou presque, vous rencontrerez un groupe d’élèves différent.

Mais pour un professeur débutant, ce ne sont pas seulement les élèves qui sont nouveaux, mais la situation : comment organiser ce premier cours ? Que dire ? Comment (ne pas) se comporter ?

Face aux multiples questions qui surgissent, efforcez-vous de fixer le cap : votre rôle est de faire progresser vos élèves dans leurs apprentissages. Et dès le début, vos élèves doivent sentir et comprendre que vous fixez ce cap.

Ainsi, dès la première heure, on demande aux élèves d’adopter une attitude propice aux apprentissages, donc d’entrer et de s’installer calmement dans la classe. Si ce n’est pas le cas, on peut les faire ressortir et leur expliquer calmement mais fermement ce qu’on attend d’eux.

L’enseignant commence par se présenter et identifier chaque élève par son nom. On s’intéresse ensuite à l’environnement de travail : la salle de classe et le matériel demandé.

Et rapidement, on met les élèves au travail, en formulant clairement la consigne et l’objectif. Ils doivent comprendre que vous ne cherchez pas simplement à les occuper ni à les distraire mais que vous proposez une activité en lien avec le programme, aussi plaisante soit-elle !

Bien sûr ces conseils ne s’appliquent pas de la même manière dans une classe de maternelle… Si le cap reste le même, la façon d’y parvenir est plus progressive et adaptée.

Vos premiers collègues

Avant ce grand jour où vous découvrez vos élèves, la pré-rentrée vous permet de rencontrer vos collègues. Ne sous-estimez pas l’importance de vos relations avec eux : vous aurez régulièrement l’occasion de travailler ensemble.

Ne la surestimez pas non plus : l’objectif n’est pas de devenir ami avec tout le monde. Il s’agit simplement de se montrer ouvert à la discussion et au travail en équipe. Vous avez tout à y gagner !

Si vous êtes enseignant stagiaire, il y a un collègue en particulier que vous allez côtoyer de près : c’est votre « tuteur terrain ». Il joue un rôle privilégié dans votre formation : vous assistez à ses cours et lui vient dans votre classe.

Mettez ces visites en place le plus tôt possible et veillez à en tirer profit en observant votre tuteur de façon active et en étant à l’écoute de ses conseils. Notez toutes vos questions et posez-les-lui lors des entretiens que vous prévoyez régulièrement.

Vos premières rencontres avec les parents d’élèves

La construction de relations de confiance entre les parents et les enseignants est une question centrale, régulièrement rappelée comme une priorité de l’institution. Les réunions à l’école sont des rendez-vous à ne pas manquer pour une bonne évolution de ces relations.

Elles peuvent être collectives, pour informer l’ensemble des parents d’une classe à la rentrée, ou individuelles, pour faire le point sur la scolarité de l’élève une ou deux fois dans l’année, ou pour aborder une difficulté particulière à la demande de la famille ou de l’enseignant.

Dans tous les cas, il faut préparer ces rencontres en notant les idées que l’on prévoit d’aborder. Il ne s’agit pas de lire sa fiche mais de garder des points de repère sous les yeux pour faciliter sa prise de parole.

Pour les premières fois, il peut être intéressant de s’entraîner en s’enregistrant ou en jouant la scène devant un collègue ou un ami dévoué.

Pour les rendez-vous individuels, veillez à trouver au moins un élément positif à dire sur l’élève. Pour les points négatifs, formulez-les de façon neutre, sans laisser paraître vos émotions et en amenant des faits plutôt que des jugements. Par exemple, on dit « depuis le début de l’année j’ai noté 7 fois qu’il n’avait pas fait ses leçons » plutôt que « il n’est pas travailleur ».

Montrez que vous cherchez des solutions et que vous souhaitez les trouver ensemble. Dans certains cas, il sera utile de diriger la famille vers d’autres professionnels, comme le psychologue scolaire, le conseiller d’orientation ou le chef d’établissement. Laissez toujours l’élève et ses parents s’exprimer, mais gardez la maîtrise de l’entretien.

Si le rendez-vous s’annonce houleux, n’hésitez pas à demander une présence (celle du chef d’établissement ou d’un collègue) ou à organiser le rendez-vous dans une salle à proximité, porte ouverte.

Vos premiers salaires

Le premier salaire est bien sûr très attendu, pourtant il n’arrive qu’à la fin du premier mois de travail, à savoir fin septembre. La situation peut être difficile quand on n’a aucune ressource pendant cette période.

L’aide à l’installation des personnels de l’État, accordée sous certaines conditions, peut prendre en charge votre premier loyer. Et pour vous permettre de subvenir à l’ensemble de vos besoins, votre banque peut vous proposer un prêt à taux zéro.

Dans l’Éducation nationale, la paye est versée le troisième jour ouvré avant le dernier jour de chaque mois. Afin de la percevoir en temps et en heure dès la fin septembre, des démarches administratives sont à effectuer au plus tôt. Pour les professeurs stagiaires, elles sont généralement prévues lors des journées d’accueil qui précèdent la pré-rentrée.

Pensez aussi à vous affilier à la sécurité sociale afin que vos frais de santé soient pris en charge dès que vous en aurez besoin :

  • Pour le régime obligatoire, les agents du Ministère de l’Éducation nationale doivent s’adresser à la MGEN du département de leur lieu de travail.
  • Pour la complémentaire (ou mutuelle), vous avez le choix entre différents organismes tels que CNP Assurances avec l’offre Anticipa, référencée par votre Ministère.

Vous cherchez un emploi de titulaire ou de contractuel ?

Accédez ici à plus de 1000 offres d'emploi actualisées chaque jour