Pourquoi et comment faire un service civique dans le secteur de la santé

Pourquoi et comment faire un service civique dans le secteur de la santé

Depuis sa création il y a 6 ans, le service civique a déjà permis à 130 000 jeunes environ de s’engager pour faire l’expérience du vivre ensemble et de la citoyenneté dans différents secteurs parmi lesquels celui de la santé est de plus en plus représenté. Les hôpitaux et les établissements médico-sociaux se mobilisent en effet pour proposer une grande variété de missions à de jeunes volontaires toujours plus nombreux. Que vous soyez déjà orienté dans ce secteur ou non, effectuer un service civique dans le domaine de la santé vous donne l’occasion de mettre à la disposition de la société vos compétences tout en en acquérant de nouvelles. Découvrez ce qui vous attend concrètement dans cette expérience.

Le service civique dans les grandes lignes

Le service civique est destiné à tous les jeunes de 16 à 25 ans (30 ans pour les jeunes en situation de handicap) qui souhaitent se rendre utiles à la société en s’engageant dans une mission d’intérêt général réalisée dans une association, un établissement public, une collectivité…

D’une durée de 6 à 12 mois, à raison de 30 heures par semaine en moyenne (24 heures au minimum), cette mission est indemnisée : 580,55 € net sont versés chaque mois au jeune (472,97 € par l’État et 107,58 € en espèce ou en nature par la structure accueillante).

Cette indemnité est cumulable avec une bourse étudiante, l’aide au logement et l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Les volontaires en service civique bénéficient aussi d’une protection sociale intégrale.

Aucune condition de diplôme n’est exigée. Ainsi, sur les 100 000 volontaires engagés dans le service civique entre 2010 et 2015, 35.5 % avaient un niveau de formation équivalent au bac, 24.5 % un niveau inférieur et 39 % un niveau supérieur.

La filière santé : un choix pour tous les profils de volontaires

Neuf domaines d’action différents sont proposés dans le cadre du service civique, parmi lesquels celui de la santé offre de nombreuses opportunités d’effectuer sa mission dans un centre hospitalier bien sûr, mais aussi dans un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou un IME (institut médico-éducatif).

Ainsi, entre 2010 et 2015, 5 000 jeunes ont effectué leur service civique dans ce type d’établissement, dont la moitié en 2015. Des chiffres qui vont encore progresser puisque le ministère des Affaires sociales et de la Santé s’est fixé un objectif de 17 000 nouvelles missions en 2016 et 25 000 en 2017.

Aucune condition de diplôme ni d’expérience professionnelle n’étant exigée, tous les profils ont leur place pour un service civique dans le secteur de la santé.

Ainsi, que vous soyez déjà orienté dans ce secteur ou non, de nombreuses raisons peuvent vous amener à y effectuer votre mission :

- Étudiant, en recherche d’emploi ou en activité professionnelle, vous doutez de la voie que vous avez choisie, vous avez besoin d’une pause, d’un temps de réflexion dans votre parcours pour mieux poursuivre vos études ou donner une nouvelle direction à votre parcours professionnel : le service civique dans le secteur de la santé peut confirmer ou non un choix d’orientation ou, pour ceux qui n’ont aucune idée de la voie à suivre, il peut permettre de « gagner du temps » et d’ouvrir de nouveaux horizons par les nombreuses rencontres qu’il occasionne avant de prendre une décision ou au lieu de s’inscrire par défaut dans tel ou tel cursus de formation.

C’est également une opportunité de développer ou d’acquérir de nouvelles compétences qui seront reconnues dans un bilan nominatif et de bénéficier d’un appui dans sa réflexion grâce à la définition d’un projet d’avenir avec le tuteur de la mission. Aussi, une formation civique et citoyenne qui comprend une formation aux premiers secours de niveau 1 (PSC1) est assurée aux volontaires.

- Pour ceux qui ont déjà fait leur choix et qui préparent un concours dans le secteur de la santé, cette expérience est un véritable atout pour réussir : elle vous permettra de faire valoir votre connaissance de votre futur environnement de travail mais aussi d’acquérir l’expérience et la maturité qui seront attendus et évalués lors des épreuves orales et au cours de votre formation.

- Enfin, pour tous, y compris ceux qui ont déjà trouvé leur voie mais qui souhaitent bénéficier d’une expérience enrichissante, le service civique transmet le sens des valeurs républicaines et de la solidarité et contribue au renforcement du lien social, particulièrement dans ce secteur de la santé qui met le volontaire au contact de personnes fragilisées issues de toutes les catégories sociales.

Zoom sur les missions de service civique dans le secteur de la santé

Quatre types de missions se distinguent dans le secteur de la santé : les connaître vous permettra de mieux cibler vos recherches.

Accompagner les usagers d’un établissement hospitalier

La mission peut consister à accompagner les personnes fréquentant ponctuellement les services d’un établissement hospitalier tels que les urgences ou tout autre lieu d’accueil.

L’objectif pour le volontaire est alors de rendre le premier contact des patients plus personnalisé par la mise en place d’actions concrètes :

  • les orienter vers le service demandé ;
  • veiller à leur confort dans la salle d’attente, proposer certains services (distributeur de boissons, chargeur de téléphone…) ;
  • les informer sur le déroulement de la prise en charge, les délais d’attente ;
  • proposer une aide telle que prévenir un proche, appeler un taxi pour le retour à domicile, faciliter les démarches administratives.

Accompagner les personnes hospitalisées

La mission peut aussi s’effectuer auprès des enfants, des personnes âgées ou en situation de handicap pendant leur hospitalisation.

Le rôle du volontaire consiste alors à :

  • les rassurer en cas d’absence des proches ;
  • expliquer le déroulement de l’hospitalisation et le parcours de soins ;
  • les aider dans leurs déplacements et la récupération des gestes de la vie quotidienne ;
  • organiser avec les équipes d’animation des activités adaptées à l’âge ou au handicap.

Participer à l’animation des maisons de retraite

Nombreuses sont les missions liées à l’animation, en particulier auprès des personnes âgées des maisons de retraite. La diversité des activités est telle que chacun peut y trouver sa place, en résonance avec ses centres d’intérêts :

  • préparer ou animer des actions d’animation : lecture, jeux, chant, pâtisserie, gymnastique…
  • accompagner les résidents lors de sorties à l’extérieur : loisirs, courses, cimetière…
  • les initier aux nouvelles technologies, notamment pour communiquer avec leurs proches.

Participer à des actions de prévention

La prévention figure parmi les thèmes récurrents des missions du secteur de la santé. Il s’agit alors par exemple de :

  • participer à des manifestations de promotion de l’équilibre alimentaire et de l’activité physique ou à des actions de sensibilisation sur les conduites à risques, les addictions…
  • créer des supports de communication (affiches, site web, réseaux sociaux…) ;
  • animer des initiations aux premiers secours (IPS) ou à la réduction des risques (IRR).

Service civique : mode d ’emploi

Pour savoir comment trouver votre mission et découvrir son déroulement, suivez le mode d’emploi !


Pour en savoir plus sur les métiers du secteur de la santé :

- Métiers de la santé, du social et du paramédical : avez-vous le profil ?
- Comment intégrer la Fonction publique dans le secteur de la santé et du social
- S’engager dans le service public de santé