Réaliser un bilan de compétences dans la Fonction publique

Réaliser un bilan de compétences est une première étape avant de bâtir son projet de formation ou de reconversion professionnelle. Un congé peut être octroyé aux agents publics pour le mener à bien.

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences consiste à analyser ses compétences, aptitudes et motivations afin de définir un projet professionnel. Il est réalisé par un organisme extérieur à la Fonction publique, par exemple un centre dépendant de l’Association pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) ou un organisme privé agréé.

Qui peut bénéficier d’un bilan de compétences ?

Tout salarié du secteur public, titulaire ou non, peut réaliser un bilan de compétences, à sa demande ou sur proposition de son administration.

Pour bénéficier d’un bilan de compétences, l’agent doit justifier d’au moins 2 ans de services effectifs, consécutifs ou non, dans la fonction publique hospitalière, et de 10 ans dans la fonction publique d’État et territoriale.

Un congé rémunéré, à la demande de l’agent et sous réserve des nécessités de service, peut lui être accordé pour le mener à bien. D’une durée maximale de 24 heures, il peut être fractionné.

Le compte personnel de formation (CPF) peut être utilisé si besoin.

Comment demander un congé pour réaliser son bilan de compétences ?

La demande peut être formulée par l’agent ou proposée par l’administration à l’occasion de l’entretien annuel de formation de l’agent, dans le cadre de son évaluation annuelle ou encore au titre d’un bilan de carrière.

L’agent choisit l’organisme auprès duquel il souhaite effectuer son bilan de compétences. 60 jours avant la date de début du bilan, l’agent adresse sa demande de congé auprès de son administration en en précisant les dates, la durée et la dénomination de l’organisme prestataire.

À partir de la date de réception de la demande, l’administration dispose de 30 jours (ou 2 mois dans la fonction publique d’État) pour accorder, refuser ou reporter le congé.

Comment est financé le bilan de compétences ?

Le bilan de compétences peut être financé par l’administration, dans la limite des crédits disponibles. L’agent demande la prise en charge de ces frais en même temps que sa demande de congé et obtient une réponse dans le même délai.

Dans la fonction publique hospitalière, l’agent adresse sa demande à l’association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH).

Dans tous les cas, si la prise en charge est acceptée, une convention est signée entre l’administration, l’agent bénéficiaire et l’organisme prestataire. Elle définit les principales obligations respectives des trois parties.

Comment se déroule le bilan de compétences ?

Trois grandes étapes organisent le déroulement d’un bilan de compétences :

  • D’abord, le salarié et le prestataire abordent les attentes de l’agent et la méthodologie du bilan de compétences.
  • Puis ils définissent les motivations, les compétences et aptitudes mobilisables et évaluent les possibilités d’évolution professionnelle de l’agent.
  • Enfin, le salarié prend connaissance des résultats détaillés de la phase précédente et planifie les étapes de réalisation de son projet d’évolution professionnelle ou de formation.
Fiche DGAFP à télécharger : le bilan de compétences
Textes de référence :