Filière : Les métiers du développement local

Entre décentralisation et élargissement de l’Europe, les collectivités locales doivent trouver leur place. Loin d’être amoindries, leurs missions sont décisives. C’est au niveau local, en effet, que se croisent les politiques publiques nationales, régionales et européennes. L’engagement et la mobilisation des collectivités et des structures intercommunales sont essentiels en matière économique, sociale et même culturelle. Les pôles de compétitivité, en cours de création, illustrent ce dynamisme et ce lien qui s’établit entre les initiatives privées et le secteur public qui peut leur apporter son soutien.

Développement local

La filière "développement local" est un peu à part, car elle vous propose des métiers accessibles uniquement par les concours de la Fonction publique territoriale. Ce secteur étant en pleine évolution, les perspectives de carrière sont intéressantes et l’ouverture sur l’Europe envisageable.

Les régions, dont l’aménagement et le développement durable sont des compétences fortes, sont chargées d’impulser les projets et d’apporter une aide, financière et méthodologique, aux structures qui les mettront en marche.

De nouveaux métiers sont apparus pour répondre aux nouveaux besoins des territoires

Le responsable d’études prospectives (cadre d’emplois : attaché (cat. A)) évalue les besoins des territoires, conçoit des dispositifs appropriés, consulte les experts, développe les partenariats (notamment avec les observatoires thématiques et les universités), met en place des échanges d’expériences professionnelles…

Le chargé de mission territoire (cadre d’emplois : attaché ou ingénieur (cat. A)) intervient pour définir les orientations de développement des territoires (pays et parcs naturels régionaux). Il est l’interface entre les politiques régionales et les pays. Avec l’essor technologique, le développement local s’inscrit dans une logique de réseau beaucoup plus efficace qui permet de faire circuler l’information. Il y a donc, de plus en plus, une approche globale des projets, les agents de chaque structure étant amenés à travailler ensemble. L’objectif est de mettre en place des projets locaux en accord avec les politiques nationale et européenne. Le pays est un espace de projets, doté d’agents généralistes et de chargés de missions thématiques.

Le directeur de pays (cadre d’emplois : attaché ou ingénieur (cat. A) - voir aussi filière Administrative) supervise le développement des projets élaborés aux différents niveaux : agglomérations, communautés d’agglomérations, communautés de communes. En fonction des orientations politiques et des priorités fixées par les élus locaux, les projets seront davantage axés vers l’environnement, la culture, les transports… Les moyens et les agents recrutés dépendront donc des stratégies politiques et du degré d’engagement des élus dans cette "culture de projets".

Au niveau des communautés de communes et des agglomérations, le développeur économique (cadre d’emplois : attaché (cat. A)) est chargé d’impulser la politique de changement du territoire, d’accompagner cette dynamique en cherchant à optimiser les nombreux paramètres qui rentrent en compte. Il prospecte et accompagne les entreprises qui souhaitent s’implanter, aide celles qui sont déjà sur le territoire à se développer.

Dans les agglomérations importantes, le chargé d’études économiques (cadre d’emplois : attaché (cat. A)) réalise les études nécessaires pour faire apparaître les atouts et les faiblesses du territoire et soumet des propositions afin d’optimiser le développement économique du territoire.

Des chargés de missions thématiques sont recrutés, toujours en fonction des projets établis au niveau intercommunal ou des choix politiques et stratégiques. On trouve ainsi des chargés de mission tourisme (cadre d’emplois : attaché (cat. A)) qui doivent impulser des projets touristiques en fonction des enjeux régionaux, nationaux et européens, mais aussi des chargés de mission culture, environnement ou encore des chargés de mission Europe (cadre d’emplois : attaché ou ingénieur (cat. A)) qui coordonnent les projets de la collectivité dans le cadre des programmes européens de développement.

Le conseiller en ingénierie de projets transfrontaliers (cadre d’emplois : attaché ou ingénieur (cat. A)) apporte une aide technique aux collectivités qui mettent en place des projets transfrontaliers voire transnationaux (dans les domaines économiques, des transports…).

Le responsable des relations internationales (cadre d’emplois : administrateur, attaché ou ingénieur (cat. A)) s’occupe de mettre en place et de promouvoir les projets internationaux de la collectivité. Afin de donner une dimension sociale au développement urbain, de nombreuses agglomérations ont signé un "contrat de ville" avec l’Etat, conclu pour 7 ans, par lequel elles s’engagent à promouvoir le développement économique d’un quartier, d’une ville, d’une agglomération tout en prévenant l’exclusion sociale.

Des projets de proximité ont par ailleurs été engagés : projet Développement social urbain (DSU), projet du Grand Projet de la Ville (GPV). Impulsés et conduits par le chef de projet développement social urbain – cadre d’emplois : attaché, ingénieur ou conseiller socio-éducatif (cat. A) –, ils permettent d’améliorer la vie des citoyens dans leur quartier, dans leur ville, tout en promouvant une politique de cohésion sociale. Dans le cadre de cette politique de proximité, les agents de développement local (cat. B, C) – cadre d’emplois : rédacteur (cat. B) sont à l’affût d’actions innovantes (notamment dans les quartiers) et travaillent en concertation avec les habitants et les associations.


Pour mieux connaître la Fonction publique, découvrez le seul magazine spécialisé en kiosque : Vocation Service Public


Voir toute l'actualité