Comment intégrer la Fonction publique dans le secteur de la santé et du social

Qui sont les employeurs et comment recrutent-ils ?

Comment intégrer la Fonction publique dans le secteur de la santé et du social

Dans les domaines de la santé, des soins et de l’aide sociale, les trois versants de la Fonction publique recrutent. Mais les fonctions publiques d’État, territoriale et hospitalière ont des missions différentes. Les statuts proposés et les modes de recrutement sont, eux aussi, spécifiques. Qui sera votre employeur ? Comment trouver votre poste et être recruté ? Voici les réponses à toutes vos questions.

Secteur santé-social : intégrer la fonction publique hospitalière (FPH)

La FPH constitue le principal débouché pour les carrières des soins et du paramédical. Elle est constituée par l’ensemble des hôpitaux publics, les établissements de soins, les maisons de retraite publiques, les centres de convalescence ou de rééducation, les établissements médicalisés d’accueil pour les enfants, adolescents et jeunes adultes, etc.

En tout, près de 5 800 structures réparties sur l’ensemble du territoire français. Ces établissements sont sous la tutelle du ministère de la Santé, mais leur fonctionnement et la gestion de leur personnel constituent une fonction publique à part entière qu’il ne faut pas confondre avec la fonction publique d’État.

La FPH recrute des infirmiers, des aides-soignants, tous les métiers du secteur paramédical et du domaine de la médecine.

Les professions sociales sont très largement représentées : assistant de service social et éducateur spécialisé en particulier, avec des recrutements qui peuvent dépasser 1 000 postes par an.

Ces recrutements se font majoritairement par concours sur titre, un concours sans épreuve pour lequel la possession d’un diplôme spécifique est la seule condition pour s’inscrire et qui donne automatiquement, après le recrutement, le statut de fonctionnaire-stagiaire pendant un an, avant la titularisation définitive. Pour les concours sur titre, vous pourrez vous trouver en concurrence avec d’autres candidats, titulaires des mêmes diplômes et expérience professionnelle.

Trouver un poste dans la FPH

Contrairement à l’État, dans la FPH, l’employeur ne vient pas à vous, mais vous devez aller à lui. Dans la pratique, la pénurie de personnel dans certains secteurs (infirmier, aide-soignant, kinésithérapeute) facilite la mise en relation.

Chaque établissement organise son propre recrutement en publiant une offre de concours sur titre ou de poste en contrat. Les écoles et instituts de formation spécialisés reçoivent de nombreuses offres à destination des étudiants en fin de cycle. Certains organismes comme les ARS (Agences régionales de santé) regroupent les annonces. La voie la plus efficace reste encore votre réseau et le contact direct avec les établissements susceptibles de vous embaucher.

Voir aussi :
- À Paris et en région parisienne : www.aphp.fr
- À Lyon : www.chu-lyon.fr
- Partout en province, la liste des CHU : www.reseau-chu.fr
- La Fédération hospitalière de France : www.fhf.fr

Intégrer la fonction publique d’État (FPE) dans le secteur santé-social

Elle regroupe l’ensemble des ministères et leurs délégations régionales et départementales, les agences nationales (ARS pour les hôpitaux). Les emplois proposés ne sont pas cantonnés aux ministères parisiens mais répartis sur l’ensemble du territoire.

Le recrutement par concours reste le mode d’accès classique dans la FPE. Les concours sont organisés à l’échelon national, mais certains ont une affectation locale.

Vous ne trouverez pas le large choix des métiers médicaux et paramédicaux proposé par la FPH, mais dans certains ministères, des postes à caractère administratif, de contrôle et de prévention. C’est le cas pour les infirmiers et les médecins scolaires, les médecins (et pharmaciens) inspecteurs de santé, les médecins affectés dans les services de contrôle et de répression (fraude, alimentation, consommation). Les services sociaux des ministères et des autres services publics sont aussi de grands pourvoyeurs d’emplois pour les assistants de service social.

Trouver un poste dans la FPE

Tous les recrutements et les concours de l’État sont publiés au Journal officiel. Notre calendrier, mis à jour régulièrement, regroupe les dates des concours. Il est donc plus simple de connaître les offres de postes. La FPE présente l’avantage d’assurer à tous les lauréats d’un concours de trouver un poste sans avoir à effectuer d’autres démarches. Un confort qui compense un choix de lieux d’affectation plus réduit.

Voir aussi le site du ministère de la Santé : www.social-sante.gouv.fr

Métiers de la santé et du social : intégrer la fonction publique territoriale (FPT)

Elle comprend l’ensemble des 35 885 communes, les départements, les régions de métropole et de l’outre-mer. Avec leur compétence en matière d’aide sociale, les collectivités locales sont les premiers recruteurs du secteur. Vient ensuite le secteur de l’aide à la personne avec les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM), les auxiliaires de vie sociale (AVS) et les aides médico-psychologiques (AMP) qui sont presque toutes du ressort des collectivités. Certaines professions médicales sont représentées comme les médecins pour la prévention maternelle et infantile (PMI), les infirmiers.

Si les postes de catégorie B et A et les ATSEM (catégorie C) sont encore pourvus par concours (externe), les emplois de catégorie C (auxiliaire de vie sociale et aide à domicile) sont désormais pourvus par contrat, par recrutement direct. Les concours sont organisés par les Centres départementaux de gestion (CDG).

Trouver un poste dans la FPT

La FPT est la branche de la Fonction publique qui recrute le plus de contractuels, pas seulement pour des emplois d’exécution mais aussi pour des postes à responsabilité dans des domaines très spécialisés : communication, média, environnement, gestion de projets, etc.

Concernant les concours, ils donnent accès au statut de fonctionnaire, mais contrairement à l’État, la réussite ne signifie pas un poste assuré. Les lauréats sont inscrits sur une liste d’aptitude d’une validité nationale d’un an, renouvelable deux fois. Passé ce délai, le lauréat est radié d’office de la liste d’aptitude et perd le bénéfice du concours. Cela suppose de vous rapprocher des recruteurs par une démarche personnelle.

Les annonces des concours, des postes et des recrutements directs sont regroupées dans les Centres de gestion (CDG). Vous trouverez la liste sur le site www.fncdg.fr à la rubrique Centres de gestion - annuaire des CDG. En général, le site de chaque CDG possède une page spécifique « emploi » et une autre « concours ». Elles ne sont pas toujours à jour et un contact téléphonique ou une visite sera souvent utile.

Les grandes communes, les départements et les régions publient souvent sur leur site les postes vacants et les recrutements sans concours. Pensez aussi à déposer un CV auprès du bureau de recrutement, en particulier si vous êtes à la recherche d’un apprentissage.

Intégrer la Ville de Paris dans le secteur santé-social : un cas particulier

À la fois ville et département, Paris emploie près de 51 000 agents, majoritairement de cat. C (68.50 %), dont environ 15 000 contractuels. Organisant ses propres concours et gérant ses procédures de recrutement, la Ville de Paris est considérée comme une fonction publique à part entière.

Les métiers proposés sont similaires à ceux de la FPT, mais le recrutement ressemble plus à celui de la FPE, puisque les candidats reçus aux concours sont affectés directement à un poste. Le domaine médical et social représente à lui seul 20 % des effectifs.

Attention : les lauréats des concours parisiens ne peuvent pas être nommés dans une autre collectivité. De même, les lauréats de la FPT ne peuvent pas être nommés à la Ville de Paris.

À voir sur le site de la Ville de Paris :
- Espace concours : www.paris.fr/recrutement
- Sans concours : www.paris.fr/services-et-infos-pratiques/emploi-et-formations/travailler-a-la-ville/les-recrutements-sans-concours-67

Trouver un poste de contractuel dans la Fonction publique

De plus en plus de contractuels

Il est de plus en plus fréquent de travailler dans la Fonction publique sans être fonctionnaire. Les contractuels représentent plus de 20 % des agents de la Fonction publique. Ils constituent la plus nombreuse des catégories d’agents non titulaires très largement devant les auxiliaires, les vacataires, les stagiaires et le personnel de cabinet.

Ces agents ne sont pas régis par le statut de la Fonction publique, mais par un contrat de droit public qui organise des droits et des obligations. La durée déterminée du contrat de travail est la règle.

Les recrutements contractuels

Le statut de contractuel dans la Fonction publique relève des mêmes avantages et des mêmes difficultés que l’intérim et les CDD dans le secteur privé. Mais dans le secteur public, il est possible de passer un concours pour obtenir le sacro-saint statut de fonctionnaire. Le contrat est ainsi une manière de « mettre un pied » dans la Fonction publique et d’aspirer à une titularisation par la réussite aux concours (internes selon la durée de présence dans le service public), ou à un CDI après une période de six années.

De nombreux travailleurs, souvent à la recherche de temps partiel ou d’une organisation plus personnelle de la carrière, trouvent un épanouissement dans ce statut avec une richesse d’expériences apportée par la multiplicité des employeurs, souvent de proximité, et des postes disponibles. Cette multi-expérience devient un atout face à d’autres candidats au parcours plus linéaire.

Les collectivités locales, par un effet miroir de leur propre pluralité de compétences, apprécient la polyvalence et l’adaptabilité de ces agents. Ces personnels ont souvent une vision plus large de leur mission.

Un peu de prospective

Il faut s’attendre à un développement du recrutement contractuel pour les personnels de catégorie C, mais aussi dans le domaine paramédical où la pénurie de praticiens nécessite une plus grande souplesse dans les recrutements.

Les professions du secteur social sont peu touchées par cette pratique. Leurs missions, ancrées dans le temps et le moyen terme, demandent encore une grande stabilité des agents.

Les professions infirmières, parce qu’elles sont le pilier de l’organisation de l’hôpital, conservent aussi une prédilection pour le statut de fonctionnaire.

Au-delà de la Fonction publique : intégrer le Service public dans le secteur santé-social

Les quatre employeurs exposés précédemment appartiennent à la Fonction publique, avec la possibilité d’acquérir le statut de fonctionnaire. Mais il existe d’autres possibilités pour travailler au service du public avec une formation santé-social :

Les agents du service public bénéficient de contrats de droit public ou privé.


Pour en savoir plus sur le secteur de la santé et du social dans la Fonction publique :

- Métiers des secteurs santé-social-paramédical : quel salaire et quelles évolutions ?
- Métiers des secteurs santé-social-paramédical : quel sera votre statut ?
- Pourquoi et comment faire un service civique dans le secteur de la santé