Les catégories A, B et C

Les catégories A, B et C

Dans la Fonction publique, les emplois sont classés en 3 catégories (A, B et C), auxquelles correspond un niveau hiérarchique et de rémunération. C’est le niveau de diplôme requis pour accéder aux concours externes d’accès à ces emplois qui détermine leur catégorie.

Les catégories A, B et C correspondent aux 3 principaux niveaux hiérarchiques et de rémunération, du plus élevé au moins élevé : les agents de catégorie A ont des responsabilités et une rémunération supérieures à celles des agents de catégorie B, qui ont eux-mêmes des responsabilités et une rémunération supérieures à celles des agents de catégorie C.

La catégorie A, B ou C d’un emploi de la Fonction publique est déterminée par le niveau de diplôme requis pour le concours externe qui permet d’y accéder.

Un candidat ou un agent peut toutefois accéder à une catégorie supérieure à son niveau de diplôme par différents moyens :

• LA CATÉGORIE A

La catégorie A correspond aux fonctions de conception et de direction. Le recrutement se situe au niveau bac + 3 (licence), à l’exception de certains cadres d’emplois qui exigent des diplômes supérieurs.

Les agents de la catégorie A ont vocation à être cadres. Parmi eux, on distingue des agents de catégorie A+ qui occupent notamment des emplois d’encadrement supérieur et de direction.

Les agents de catégorie A représentent la majorité des effectifs de la fonction publique d’État (55,6 %, un taux dû au grand nombre d’enseignants), un tiers des effectifs de la fonction publique hospitalière (32,9 %) et seulement 9,7 % des effectifs de la fonction publique territoriale (source : Rapport annuel sur l’état de la Fonction publique 2018).

Exemples d’emplois de catégorie A : attaché territorial, bibliothécaire, commissaire de police, infirmier, professeur des écoles, psychologue

• LA CATÉGORIE B

La catégorie B correspond à des fonctions d’application. Peuvent y accéder les candidats titulaires d’un diplôme allant du baccalauréat à un niveau bac + 2.

Les agents de catégorie B peuvent encadrer des équipes, des ateliers, des services. Ils constituent un encadrement intermédiaire.

Ils représentent environ 20 % des effectifs de l’ensemble de la Fonction publique : 24,4 % de la fonction publique d’État, 19,1 % de l’hospitalière et 14,7 % de la territoriale (source : Rapport annuel sur l’état de la Fonction publique 2018).

Exemples d’emplois de catégorie B : contrôleur des douanes, éducateur de jeunes enfants, gardien de la paix, technicien territorial, greffier

• LA CATÉGORIE C

La catégorie C correspond aux fonctions d’exécution, nécessitant, pour certains métiers, des qualifications professionnelles spécialisées de type BEP/ CAP. Souvent il suffit de détenir le brevet et parfois, aucun diplôme n’est exigé.

Les agents de catégorie C constituent la grande majorité des effectifs de la fonction publique territoriale (75,6 %), la moitié des agents de la fonction publiques hospitalière (48 %) et seulement 20 % de ceux de la fonction publique d’État (source : Rapport annuel sur l’état de la Fonction publique 2018).

Exemples d’emplois de catégorie C : adjoint administratif, aide médico-psychologique (AMP), agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM), surveillant de l’administration pénitentiaire, gendarme adjoint volontaire (GAV)

Consultez toutes les grilles indiciaires et les salaires correspondants.


- Concours externe, interne, 3e voie, sur titres et recrutements sans concours : le point sur les modes de recrutement des fonctionnaires.

- La Fonction publique recrute aussi des agents contractuels : suivez le mode d’emploi pour décrocher un poste.

- Pour rester informé des « Alertes concours » et des « Alertes recrutements sans concours », suivez-nous sur la page Facebook Vocation Service public !

Ailleurs sur le web