Les métiers de la Marine nationale

Les métiers de la Marine nationale

55 000 volontaires, équipages de la flotte et officiers de la Marine nationale contribuent à sa mission de dissuasion nucléaire, de prévention des crises extérieures au territoire et de protection des frontières maritimes, dans 35 métiers différents, accessibles à tous les niveaux de diplôme.

Matelot de la flotte (équivalent catégorie C)

Du niveau 3e au bac, sur dossier et après évaluations, il est possible d’intégrer la Marine comme matelot avec des contrats de 4 ans renouvelables.

Le matelot de la flotte travaille en mer comme à terre pour des fonctions d’opérateur au sein des équipages de la Marine :

  • opérations (radars, sonars, informatique et mise en œuvre des systèmes d’information),
  • navigateur-guetteur (sémaphores, navigation),
  • maintenance aéronautique,
  • machine (maintenance des moteurs ou des turbines de propulsion ainsi que celle des systèmes de fourniture d’électricité),
  • pont (manœuvre, conduite des embarcations),
  • bureautique (soutien administratif),
  • fusilier marin (surveillance et sécurité des unités de la Marine),
  • pompier (prévention et sécurité des personnes et des biens),
  • pompier au Bataillon des marins-pompiers de Marseille (secours des personnes et lutte contre les périls de toute nature),
  • piste et pont d’envol (préparation et mise en place des aéronefs de la Marine à bord des bateaux),
  • restauration (gestion, cuisine, service),
  • plongeur-démineur (spécialiste de la plongée, « autonome » ou en scaphandre, à l’air ou au mélange).

Après 2 ans minimum, il est possible de devenir officier marinier.

Officier marinier (équivalent catégorie B)

Du niveau bac ou bac + 3, ces sous-officiers sont recrutés sur dossier et évaluations pour tenir des postes de techniciens et de chefs d’équipe. Le contrat initial est de 10 ans.

Ils exercent dans une vingtaine de spécialités dans le domaine :

  • des opérations des forces navales et sous-marines (détecteur, détecteur anti-sous-marin, électronicien d’armes, spécialiste des systèmes d’information et des télécommunications),
  • de la maintenance (mécanicien naval, mécanicien d’armes, spécialiste « énergie nucléaire », électrotechnicien),
  • de l’aéronautique navale (détecteur navigateur aérien, électronicien de bord, maintenance avionique aéronautique, maintenance porteur aéronautique, contrôleur aérien),
  • de la conduite des navires, de la mise en œuvre des moyens nautiques et de la surveillance (navigateur-timonier, manœuvrier, météorologiste océanographe, guetteur de la flotte),
  • de la protection et de la sécurité (fusilier marin, marin pompier, plongeur-démineur),
  • de la vie courante (infirmier, moniteur de sport, gestionnaire des ressources humaines, assistant du commandement, gérant de collectivité).

Officier pilote de l’aéronautique navale (équivalent catégorie A)

À partir du bac jusqu’à bac + 3 scientifique, le recrutement s’effectue pour des jeunes de 17 à moins de 25 ans.

Le pilote de l’aéronautique navale est un officier qui assure des missions aériennes à bord :

  • d’avions de chasse (Rafale et Super Etendard),
  • d’avions de transport,
  • ou d’hélicoptères (Lynx, Panther, Caïman).

Officier (équivalent catégorie A)

À partir de bac + 3, il est possible d’être recruté sur dossier et après évaluations pour 4 à 8 ans en tant qu’officier sous contrat.

Les officiers assurent des fonctions d’encadrement et de commandement au sein des unités opérationnelles :

  • opérations maritimes ou aéronautiques,
  • mécanique navale,
  • informatique,
  • contrôle de gestion,
  • communication,
  • ressources humaines,
  • sécurité-environnement.

Pour être officier de carrière, il faut passer les concours d’entrée de l’École navale.

Achats, contrôle de gestion, droit, finances, logistique, ressources humaines ou management des systèmes d’information : découvrez tous les métiers que peut exercer un commissaire des armées, en tant que militaire de carrière ou sous contrat.

- Recrutement dans la Marine : les qualités attendues

- Consultez les spécificités du statut militaire.

- Découvrez aussi les métiers de l’armée de Terre et ceux de l’armée de l’Air.

- Pour rester informé des « Alertes concours » et des « Alertes recrutements sans concours », suivez-nous sur la page Facebook Vocation Service public !