Rédacteur territorial : fiche métier

Rédacteur territorial : fiche métier

Le travail administratif demande une grande rigueur et le sens de l’organisation. Le rédacteur doit savoir travailler en équipe dans une structure hiérarchique, souvent au contact des élus. Il doit être disponible, patient et accueillant lorsqu’il travaille au contact des usagers…

Les rédacteurs territoriaux assurent en particulier des tâches de gestion administrative, budgétaire et comptable, et participent à la rédaction des actes juridiques. Ils contribuent à l’élaboration et à la réalisation des actions de communication, d’animation et de développement économique, social, culturel et sportif de la collectivité.

Rédacteurs territoriaux : tendance de recrutement

Selon les centres de gestion (CDG), le concours peut être organisé annuellement mais on observe depuis quelques années une tendance à espacer les concours tous les 2 ans.

Il devient difficile de prévoir le nombre de postes pour les concours à venir. On peut considérer qu’un recrutement annuel de 3 000 à 3 500 nouveaux rédacteurs est une moyenne pour l’ensemble des centres de gestion.

S’y ajoutent 1500 à 2000 postes au grade de rédacteur territorial principal de 2e classe, dont le concours externe est accessible après un bac + 2 (au lieu du bac pour le grade de rédacteur territorial).

La profession de rédacteur territorial

Les rédacteurs territoriaux peuvent avoir la charge de l’encadrement intermédiaire des adjoints et des agents administratifs :

  • Dans les départements, les régions et les grandes communes, ils sont responsables d’un bureau pour la préparation des dossiers et l’organisation de ce bureau.
  • Dans des communes de plus petite taille ou dans des structures intercommunales à caractère rural, ils peuvent avoir la responsabilité entière d’un service. Ils seront également chargés d’une régie de recettes ou d’une fonction administrative pivot au sein d’un service technique. Ils sont en relation avec les élus et prennent part aux études et à la préparation des projets. Ils participent alors activement et très concrètement à l’application des décisions des élus.

Devenir rédacteur territorial : qualités requises

Le travail administratif demande une grande rigueur et le sens de l’organisation. Le rédacteur doit savoir travailler en équipe dans une structure hiérarchique, souvent au contact des élus. Il doit être disponible, patient et accueillant lorsqu’il travaille au contact des usagers.

Le concours de rédacteur territorial

Les informations sur les conditions d’inscription et les épreuves sont disponibles dans la fiche Rédacteur territorial : réussir le concours 2021.

Devenir rédacteur territorial : après le concours

L’inscription sur liste d’aptitude

Les lauréats ne disposent pas d’une affectation assurée à l’issue du concours. Ils sont inscrits sur une liste d’aptitude et doivent trouver un employeur parmi les administrations territoriales : mairies, départements, régions, établissements de coopération intercommunale, établissements publics locaux (offices HLM, crédits municipaux, etc.).

Formation

Les rédacteurs stagiaires bénéficient d’une formation d’intégration durant 10 jours.

Puis, dans les 2 ans suivant leur nomination, ils doivent suivre une formation de professionnalisation au premier emploi, pour une durée totale de 5 jours.

Après ce délai de deux ans et tout au long de la carrière, l’obligation de formation de professionnalisation est de 2 jours par période de 5 ans.

Rémunération mensuelle

La rémunération évolue de 1 607 € bruts par mois en début de carrière à environ 2 750 € pour un rédacteur au dernier échelon du dernier grade (rédacteur principal de 1re classe). Différentes primes s’y ajoutent.

Découvrez en détail l’évolution du salaire des rédacteurs territoriaux au cours de leur carrière.

Évolution professionnelle

La mobilité est aisée dans la FPT et le rédacteur peut changer d’employeur en fonction de la disponibilité des postes dans d’autres collectivités. Il peut évoluer dans les spécialités proches de la sienne ou changer de service.

Sur le plan hiérarchique, la promotion interne et les examens professionnels lui permettent, sous certaines conditions d’ancienneté, de devenir rédacteur principal de 2e classe puis de 1re classe. Les concours internes donnent accès au cadre d’emplois d’attaché.

Le droit à la mobilité permet, sous certaines conditions, dans le cadre d’une mise à disposition, d’un détachement ou de concours internes, d’intégrer la fonction publique d’État dans les différentes directions départementales ou régionales (agriculture, affaires sanitaires et sociales, affaires pénitentiaires, police, etc.), ou bien la fonction publique hospitalière.

Contact :

- Centres de gestion, liste et information sur les concours sur www.fncdg.com


Consultez le calendrier Vocation Service public pour connaître les dates d’inscriptions aux concours !

Vous cherchez un emploi de titulaire ou de contractuel ?

Accédez ici à plus de 1000 offres d'emploi actualisées chaque jour